Marie Corriveau

Une saison qui se termine brusquement

Le samedi 11 décembre 2016,


le jour de ma première course de la saison, le jour où j’allais voir si les 7 derniers mois d'entrainements intenses et difficiles allaient payer, le jour où tu veux tout donner, le jour que tous les athlètes attendent avec impatiente. Le jour avant CE jour-là, je me suis réveillée avec un point dans le dos allant jusque dans ma fesse. Sans m’y attarder, je suis allée faire mon entrainement habituel d’avant course. Plus la journée avançait, plus la douleur descendait dans ma jambe gauche, pour se rendre à ne plus sentir mon pied vers 17h. Je ne comprenais pas trop ce qu’il se passait, mais il y avait certainement un problème. Après avoir vu un physio le soir même, il m’a dit que si la douleur au pied était encore là, il n’était pas question que je prenne le départ. Je ne voulais pas le croire, pour moi, ce n’était pas une option. Le lendemain matin, je me suis réveillée et j’avais encore autant mal. Refusant de l’admettre, je me suis convaincu que je n’avais pas mal et que c’était rien. Je me suis préparée comme à l’habitude, le moral à fond, motivée et prête à tout laisser sur la piste.  Je mis mes skis pour commencer mon réchauffement, à peine 3 secondes que j’étais sur mes skis et je savais que c’était terminé pour moi aujourd’hui. Je n’arrivais tout simplement pas à contrôler mon pied et ma jambe gauche, comme si mes muscles ne fonctionnaient plus et que ma jambe était en jello. Je paniquais. En tentant de me relaxer un peu, parce qu'on ne se fera pas de cachette, j’étais toute sauf calme, j’ai essayé de faire de la double poussé et au même moment, j’ai réalisé que je ne pouvais pas me pencher non plus. Merde, "ça va vraiment pas ben mon affaire". À ce moment-là, je pensais vraiment que j’allais pouvoir faire les courses de la fin de semaine d’après, ouin entoucas… au moins j’avais espéré…!

*merci Fred Vez pour la belle photo :)

Je suis alors retourné chez moi le dimanche soir, car ma condition s’empirait de plus en plus et mon médecin voulait me voir au plus vite. Après plusieurs rencontres avec ma physio et mon medecin, c'est sûr à 95% que c’est une hernie discale, pour confirmer le 100% on attend les résultats de la résonance magnétique. Quoi, une hernie discale? Ce n’est pas les vieux qui ont ça c’t’affaire là?? Ça veut dire que mon disque entre la vertèbre L5 et S1 est sorti de sa place respective, il comprime donc le nerf, et ce nerf innerve la jambe et le pied gauche, d’où mon pied aussi fort que ton petit doigt.

Je ne sais pas combien de temps ça prendra, mais je prendrai le temps qu'il faut pour guérir le tout à 100%. Alors pour l'instant, je rattrape toute la matière que je n'ai pas eu le temps de voir à l'école et j’attends impatiemment le moment où je pourrai remettre mes skis dans mes pieds, probablement à la mi-janvier, mais encore là tout dépend de comment ma condition s'améliore.

*Photo de l'année passée

Attend un ti peu; au mieux dans 3 semaines sur mes skis? Petit calcul mental…. Ça va à environ mi-janvier ça? Mais je suis supposé partir le 28 décembre pour les sélections pour les championnats du monde? Ouin, c’est sûr que si j’ai de la misère à marcher plus que 15 minutes, je pense que je peux oublier ça.. DONC, si je ne peux pas skier pour les sélections pour les championnats du monde Junior, je ne pourrai pas me qualifier, donc bebye les Mondiaux Junior, bebye ton objectif principal de la saison, bebye ta dernière année junior à l’internationale. «Tiens toé!» que je me suis dit, une bonne claque dans face! 

Après avoir pris du recul et avoir beaucoup réfléchi, nous avons décidé, mes coach et les spécialistes qui me suivent, que la meilleure chose à faire était d’arrêter ma saison maintenant. La raison? Premièrement car ça pourrait être risqué que ma blessure revienne. Aussi, tous les athlètes pourront vous le confirmer, quand on recommence à s’entrainer après plusieurs semaines de repos, on est loin d’être top shape. Alors, faire des courses à moitié, ça ne m’intéresse pas.

Déjà j’étais fâché à l’idée de manquer toutes les courses de début de saison, mais là, de manquer tout ça, c'est plus qu'une claque. Tout ce que je peux faire c’est l’accepter et c’est ce que je tente encore de faire.

Bon alors voilà, c'est ca qu'il se passe avec moi!

Mais, inquiétez-vous pas! J'apprends de ça et je vais revenir plus forte et attachez votre tuque la prochaine fois que je vais mettre un dossard!!

Une photo de mon premier podium senior l'an dernier.

En espérant vous voir sur les pistes de skis! Ah ouin non, je ne fais pas ça du ski moi… Ben dans la rue en marchant alors, mais pas dans le bois, un peu trop accidenté pour moi! haha

Ah et dernière chose, faite moi le plaisir de ne pas vous assoir et vous tenir tout croche comme je le faisais, des fois ça vire mal..!



Marie :)


Back to Home
  • Mgsl
  • Julbo logo1
  • Swix logo og2
  • Logo fischer
  • Logo
  • Amsf med bothalf gb bb

Propulsé par Medalist